La CITÉ - Valérie Horwitz
La CITÉ
work in progress

À S.J, l'exploitation de l'asphalte débute en 1859 pour devenir une concession en 1872 ; dès 1911, une série de dix logements ouvriers et une maison de maître sont construits de l'autre côté de la route, donnant des baux emphytéotiques aux employés de la mine. Sujette aux venues d'eaux, l'extraction de l'asphalte cesse en 2002 laissant les bâtiments à l'abandon. Peu à peu, les locataires passent de vis à trépas laissant les constructions vacantes. Dès lors, les constructions se dégradent à un rythme singulier. A l'automne 2015, le dernier locataire meurt et le site entier devient inhabité.
Je réalise depuis une série de camera obscura, en me déplaçant d'une maison à l'autre dont chacune des photographie offre une vue panoramique du paysage et du bâti ; Le point de vue sur la mine, les pas de portes et la nature environnante viennent épouser l'architecture plus ou moins dégradée de ces logements. 
Top